Calvados (14)

Tentative de suicide dans le calvados - Communiqué de SUD PTT 14.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le lundi 25 novembre un guichetier d’un bureau de Poste du Calvados a fait une tentative de suicide sur son lieu de travail.
Ses collègues du guichet lui ont porté secours et ont prévenu les pompiers. Ceux ci sont arrivés rapidement.

Aujourd’hui notre collègue se porte cliniquement le mieux que possible compte tenu de la situation.
Ce guichetier nous a fait parvenir une lettre explicative quelques minutes avant son geste, nous tenons à disposition des médias ce document.
Notre collègue a entre autre réagi ainsi à cause d’un courrier remis le matin du 25 novembre.
Ce courrier lui signifiait un changement temporaire de bureau à partir du 2 décembre. La Poste voulait le déplacer de 80 km aller-retour de son lieu de travail habituel alors que le médecin de prévention de la Poste avait prescrit un aménagement de poste en raison de problèmes de santé récents . En amont de cette décision de la Direction de la Poste, le syndicat SUD PTT 14 avait contacté la Direction par téléphone le vendredi 22 novembre et envoyé un mail à cette direction, lui demandant d’opter pour une autre solution. Nous sommes disposés à fournir ce message.
Nous n’avons pas été entendus et sans aucun respect des différents textes, la Direction a fait remettre cette lettre dévastatrice à notre collègue.
Le CHSCT réuni à notre demande le 26 novembre n’a pas apporté de réponses à nos interrogations et n’a pas traité les causes de ce geste.
Nous attendons une nouvelle convocation de notre CHSCT.

Le syndicat SUD PTT apporte tout son soutien à notre collègue à sa famille et à tous les postiers du secteur.
Nous dénonçons la politique de la Poste très éloignée de l’humain.

Contact presse : François Marsault 0637786923, Magali Louvet 0633560854

À lire également

Activités postales

Grève magnifiquement victorieuse en Guadeloupe !

Le 19 janvier, après 4 jours d’une grève massive à l’appel de Sud, CGT, FO et CFTC, les postiere-s de Guadeloupe ont obtenu satisfaction sur la plupart de leurs revendications.

Activités postales

Après 7 mois et 4 jours de lutte Levée du piquet Chronopost d’Alfortville

Ces régularisations signent une victoire obtenue contre des employeurs (La Poste, sa filiale Chronopost, le sous-traitant Derichebourg, Mission Intérim) qui ont toujours refusé d’assumer leurs responsabilités, niant l’existence même de ces travailleurs qu’ils exploitent, tous complices dans un système de sous-traitance en cascade bien rodé.