Plis électoraux 2022 : pas de fric pas de distri !

Après l’intéressement amputé des deux tiers, les NAO qui ne tiennent pas compte de la crise économique, voici la grande arnaque des plis électoraux – La Poste va toucher 83,3 millions d’€ HT pour la distribution de la propagande électorale - 48 millions de personnes sont concernées - Une surcharge de travail des factrices et facteurs qui doit être compensée !

Avec 48 millions d’inscrit-es sur les listes électorales, la charge moyenne des ditributeurs-trices va augmenter d’environ 84 kg pour le premier tour des élections présidentielles. Il en ira de même pour les dépassements horaires qui vont exploser.

La Poste a signé un marché pour 83,3 millions d’€ HT qu’elle ne veut pas faire « ruisseler » sur les vrais artisans de la réussite de l’élection. Rappelons- nous les déboires d’Adrexo lors des dernières régionales, nous sommes seul-es à assurer ce service public dans le respect des délais.

La flambée des prix n’épargne personne et encore moins les plus bas salaires de La Poste qui méritent mieux qu’une tape dans le dos. La distribution des plis électoraux a déjà fait l’objet d’un forfait, c’est bien la preuve qu’il est possible d’allonger la monnaie !

SUD PTT est le premier syndicat à déposer une série de préavis de grève nationaux qui couvrent la période électorale, présidentielles et législatives. Le rapport de force est en notre faveur, il faut en profiter !

Pas de distri sans contreparties !

À lire également

Activités postales

Repris de justice postale - Délit d’action syndicale

Nos camarades ont déjà été sous le coup de sanctions disciplinaires et discriminatoires (mises à pied sans salaire, avertissement, blâme…) La direction persiste et signe. Nos camarades sont de nouveau frappés par de nouvelles sanctions. Les élections CSE dès la rentrée sont un motif de plus pour cette direction de vouloir faire taire à tout prix ces militants SUD. Tous les moyens leurs sont bons pour tenter d’éliminer SUD lors de ces prochaines élections.