Nouveau coup de force contre les grévistes du 92

La police interpelle violemment Gaël Quirante

Après presque 11 mois de grève, durée due au refus catégorique de la direction de La Poste de négocier quoi que ce soit, les postier-es grévistes des Hauts-de-Seine se sont rendus ce midi au ministère du Travail. Ils et elles sont entrés en toute tranquillité dans la cour, où après quelques minutes, ils et elles ont pu rencontrer une représentante du cabinet interministériel. Il leur a été proposé un rendez-vous pour la semaine prochaine, ce qu’ils et elles ont accepté.

Mais au moment où les grévistes, dans le même calme qu’auparavant, allaient quitter les lieux, ayant obtenu ce rendez-vous, les CRS, sont intervenus de façon particulièrement brutale. Après les avoir nassé-es, ils ont finalement décidé de les laisser sortir cinq par cinq afin qu’ils et elles regagnent le métro. Lorsque le groupe dans lequel se trouvait Gaël Quirante, secrétaire départemental de Sud activités postales 92 est sorti, les CRS l’ont interpellé de façon très musclée, le projetant à terre, pour ensuite l’éva- cuer dans un camion de police.
Il a été conduit au commissariat du 13e arrondissement où il est pour l’instant retenu.

Les principaux responsables et coupables de ces violences policières, ce sont les dirigeants de La Poste, y compris au niveau national, qui en refusant toute négociation, refusent donc toute issue à ce conflit. Le gouvernement est totalement aux ordres de ces dirigeants en diligentant cette énième intervention de la force publique dans le cadre d’un conflit collectif du travail.
La fédération SUD-PTT condamne ces violences policières et continuera à soutenir les grévistes des hauts-de-seine et à intervenir à tous les niveaux pour trouver une issue à ce conflit qui n’a que trop duré.

Et vu la gravité des faits qui se sont déroulés aujourd’hui avec l’arrestation violente de Gaël, elle appelle tous les soutiens franciliens à venir se rassembler ce soir à 18h30 devant le commissariat du 13e arrondissement de Paris (144 boulevard de l’Hôpital).

À lire également

Activités postales

Fin du J+1 et nouvelle gamme courrier - Les bobards de La direction

Annoncée en plein été, la nouvelle gamme courrier que propose la direction de La Poste repose sur un tissu de mensonges - Emploi, service public, écologie, tout sera impacté par ce qui représente la plus grande régression sociale pour notre entreprise publique - On peut et on doit se mobiliser contre la casse de notre outil de travail et le futur du service public postal.