Contre la remise en cause des congés bonifiés

Derrière un slogan : Plus souvent et moins longtemps » , en réalité se cache un projet de remise en cause.
Trois points sont mis en avant :
* départ tous les deux ans dès 2020 pour ceux qui ont utilisé leurs congés bonifiés en 2018,
* suppression du congé supplémentaire (la bonification de 30 jours), instituée par décret,
* suppression du versement de la surrémunération (appelée indemnité de vie chère), instituée aussi par décret.

Rassemblement contre la réforme :
devant le ministère des Finances
Jeudi 28 mars à 10 heures (métro Bercy)

Un préavis est déposé à La Poste

À lire également

Activités postales

LES ÉLECTIONS CAP-CCP ÇA SERT À QUOI ?

Elles permettent, en plus des requêtes faites directement auprès de l’employeur, de donner une chance supplémentaire d’avoir gain de cause. Elles se réunissent notamment en cas de discipline (sanction ou licenciement pour les salarié·es) ou pour des reconnaissances en inaptitude pour les fonctionnaires.