abbeville

Aziz ne doit pas être licencié

Aziz, facteur à Bellegarde a fait 19 jours de grève de la faim en mai 2018 pour dénoncer les conditions de travail sur son bureau (réorganisation entraînant arrêts maladies, pétages de plombs… )
A cette occasion, il avait donné plusieurs interviews dans les médias locaux.
Aujourd’hui La Poste veut se venger et convoque Aziz le 11 septembre 2018 devant un conseil de discipline en demandant son licenciement pour faute grave.

Sa faute : avoir traité sur les ondes d’une radio locale les responsables des réorganisations d’être des « criminels ».

Nous ne pouvons accepter de laisser licencier un collègue pour avoir dénoncé les conditions de travail, et de dire tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas !!!
Le syndicat SUD a déposé un préavis de grève le 11 septembre2018 , pour permettre aux collègues de venir soutenir Aziz et de manifester pour la liberté d’expression à La Poste

Rassemblement Mardi 11 septembre 2018 - 14H Devant la DSCC AIN RHONE 10 place Antonin Poncet 69002 LYON

À lire également

Activités postales

Grève à Tulle - La pression monte en Corrèze.

Il faut croire que les cadres corréziens font un concours de provocations. Vendredi 12 juillet, le Directeur Régional déclarait :

on ne négocie pas les suppressions d’emplois. C’est l’employeur qui décide !!

Activités postales

Grève des factrices de Mièlan : 53 jours...

Pas de négociations, la direction est déjà en week-end...
Ce matin à la rencontre des collègues d’AUCH PPDC, qui ont réussi à échanger avec elles sur leurs problèmes
communs malgré un arrivage important de colis dûs aux soldes !