Aude (11)

10 jours de grève pour les postier·es de Limoux

Les factrices et facteurs de Limoux PDC et ses sites rattachés sont en grève illimitée depuis le vendredi 8 septembre 2023 , ils et elles entament leur 10ème jour de grève..
Le mouvement, à l’initiative de la CGT, FO et Sud, est une réaction au projet de restructuration aberrant de la Direction (PPDC Carcassonne), qui fait suite à une restructuration qui ne passe pas sur la PDC. Depuis maintenant plusieurs année les tournées sont infaisables dans le respect des horaires et du code de la route. Cela n’empêche pourtant pas nos dirigeants d’en remettre une couche, avec en prime la suppression des sites d’Axat (les collègues iraient sur Quillan 24km AR), de Couiza et Chalabre (ielles prendraient leur service sur Limoux 32km AR pour Couiza et 50km AR pour Chalabre ) sur des routes montagneuses ou il neiges souvent.

Les revendications principales sont celles-ci : la conservation des lieux et horaires des prises de service actuels, le gel des "renforts" 1 et 2 pendant 1 an et l’abandon de la mise en place du "renfort 3" ainsi que la conservation des véhicules postaux sur sites avec leur entretien régulier Sur ce dernier point, c’est ainsi que la direction précédente avait vendu la suppression du site de Couiza qui conservait donc les véhicules jaunes pour que les collègues puissent se rendre sur Limoux. Bon, avec le nouveau projet, cette disposition disparaît et les collègues de Couiza devront utiliser leurs véhicules perso, comme celleux d’Axat et Chalabre si le projet se concrétise. Ce matin une délégation de grévistes à été reçue et la direction a campé sur ses positions, donc pas d’avancées, si ce n’est un "gel" de la réorg jusqu’en mars. Les grévistes ont rejeté ce délai bien trop court..

Une nouvelle délégation de grévistes sera reçue cette après-midi par les conseillers départementaux ainsi que par les maires des différentes communes concernées par le projet.

Nous lançons un appel à solidarité pour nos collègues grévistes décidé·e·s à ne rien lâcher face à une direction qui, bien que renouvelée et ripolinée, reste dogmatique.

À lire également

Activités postales

Repris de justice postale - Délit d’action syndicale

Nos camarades ont déjà été sous le coup de sanctions disciplinaires et discriminatoires (mises à pied sans salaire, avertissement, blâme…) La direction persiste et signe. Nos camarades sont de nouveau frappés par de nouvelles sanctions. Les élections CSE dès la rentrée sont un motif de plus pour cette direction de vouloir faire taire à tout prix ces militants SUD. Tous les moyens leurs sont bons pour tenter d’éliminer SUD lors de ces prochaines élections.