En direct du FSM de Tunis

mercredi 25 mars 2015 par Philippe

Devant le centre Armatis à Tunis

Hier mardi 24 mars, nous étions une centaine devant la multinationale des centres d’appel : Armatis Laser Contact au 31 rue des Entrepreneurs à Tunis ; à crier les slogans « Sortez ! Venez participer à la lutte ! Employé(e) tu es victime tout comme nous, viens !!! » « Armatis, l’employé est triste ».

Ce rassemblement a été organisé par le Réseau International des Centres d’Appel [UGTT (Tunisie), CGT, Sud PTT/ Solidaires (France), CNE/CSC (Belgique)].

Avec ce rassemblement, il est question de montrer à la direction de cette multinationale que ses salarié(e)s ne sont pas seul(e)s dans leur lutte. L’année dernière, suite à une grève, elles et ils ont obtenu une augmentation de 4% pour des salaires qui ne dépassent pas 300€ . Mais l’entreprise n’avait pas dit son dernier mot, une vague de licenciements de toutes et tous les non titulaires réduit ainsi les effectifs de 500 à moins de 300 salarié (e)s.

Depuis, leurs conditions de travail se sont nettement détériorées. Le plateau de production est passé du premier étage au rez-de-chaussée, dans une salle sans fenêtres et n’ayant que deux portes d’entrée pour 100 téléopérateurs-trices. En termes de sécurité, on peut se poser des questions … Une pièce qui n’a donc aucune aération naturelle et dépend entièrement de la climatisation. En été il fait si froid qu’on y travaille sous des couvertures et en hiver si chaud que même les manches courtes sont insupportables… Les salarié(e)s, qui par ailleurs sont toutes et tous au moins BAC +3, sont sous pression, harcelé(e)s, certains responsables s’acharnent ; chaque fait et geste est passé au crible. Puis, au moindre « faux pas » un licenciement vous attend dans un pays qui a 700 000 chomeurs/euses , dont 43,8% chez les diplomé(e)s du supérieur, pour une population de 10,6 millions.

Depuis des mois, le bilan est le même pour tous(tes) les salarié-es de ce groupe que ce soit en Tunisie, France, au Portugal ou en Pologne : pressions, casse des conditions de travail, non respect des lois, management entrainant des problèmes de santé graves.

Armatis Laser Contact doit respecter le droit syndical et la liberté d’expression, ainsi que cesser les licenciements arbitraires et des conditions de travail qui mettent en danger les travailleurs et travailleuses.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 117546

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités centres d’appels  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License