SFR : Une rentrée sur des braises !

Face à cela, que propose SFR, 2ème opérateur télécoms en France ? Pour rappel, SFR est une entreprise ô combien ren- table avec 37.3% de marge en 2021 et 37.7% de marge en 2020 avec un Ebitda dépassant les 4 milliards d’Euros sur chacune de ces années.
Aujourd’hui, nous devrions nous contenter des 2,7% que la direction nous jette au visage ? C’est moins de la moitié de l’inflation. C’est donc plutôt du salaire perdu !

Un pognon de dingue, mais pour qui ?

Cela est parfaitement inacceptable lorsque l’on connait la rentabilité de notre entreprise. Mais ça n’est pas tout, Ce "pognon de dingue", que l’on crée via notre travail est dilapidé pour "les restructurations, les intérêts de la dette, et les dividendes versés à l’action- naire, tant et si bien que la dette de SFR n’a pas diminué en cinq ans. "L’intérêt de l’actionnaire passe avant celui des créanciers", regrette S&P, pour qui la gouvernance "médiocre [...] ne permet pas d’empêcher cela". "
Ca l’est tout autant lorsque l’on regarde la vitesse avec la- quelle les grandes fortunes explosent tous les plafonds dans le monde !
Drahi par un groupe de ransomware !
En parallèle, ce système globalisé est à l’origine du dérègle- ment climatique qu’on ne peut plus nier. Ce sont d’ailleurs ces mêmes profiteurs du système qui sont à l’origine de la plus grande pollution à l’échelle individuelle. Pour se limiter à SFR, qui peut se permettre de faire des aller-retour très régulier entre la Suisse et Paris en avion, pour ensuite pren- dre un hélicoptère pour arriver à l’héliport de Balard et en- fin arriver avec une grosse limousine à Quadrans ?...

À lire également

Activités postales

Victoire pour notre camarade Samuel !!

Suite à une prise de parole dans un centre, un cadre voulait mettre dehors Samuel en le tirant par l’épaule. À la suite de cette altercation, la Poste avait scandaleusement demandé son licenciement pour faute grave à l’Inspection du Travail, qui l’avait par la suite refusé.