Revoyure NAO : 1,5% ! Les postier·es de plus en plus pauvres !

Que dire devant tant de générosité ? Tout d’abord adresser toute notre sympathie aux signataires de l’accord qui ont certainement du mal à avaler les miettes qui restaient sur la table du patronat.

Ensuite, rappeler que jamais les bénéfices de La Poste n’auront été si éle- vés, avec plus de 2 milliards de bénéfices pour plusieurs années. Plus de 700 millions d’€ ont d’ailleurs été versés en dividendes à l’État et à la Caisse des Dépôts.

On est en pleine crise économique, sociale et écologique. Les prix de l’éner- gie, de la consommation, des transports publics connaissent une courbe ascendante qui n’est pas prête de se stabiliser. Pour les postier·es, en pre- mière ligne, l’austérité continue..

On n’a rien vu venir pendant la pandémie à par une primette pour les collè- gues exposés, on n’a rien vu venir sur l’intéressement 2020 et on s’est fait amputer l’intéressement 2021 de moitié. Et pour finir pas de prime pouvoir d’achat de cet été, pourtant recommandée par le ministre de l’économie, tutelle de La poste.

849 € de perdus !
Avec une inflation an- nuelle fixée à 5,9% par l’INSEE en aout, la direc- tion aura laché en tout 2,5% en mars et 1,5% en septembre pour les salarié·es de la maison mère. Sur l’année, pour 2000 €, la rému nette moyenne de la BSCC, le manque à gagner est de 849€ !

Les fonctionnaires n’ont rien vu venir puisu’ après une décennie de stagnation les 3,5% d’augmentation,du point d’indice d’Aout relevaient d’un décret. La direction de La Poste n’a donc au- cun mérite là dessus.

On ne peut plus continuer comme ça, avec l’inflation qui se profile, le dérapage généralisé des prix, il est clair que nombre d’entre nous n’y arriveront pas. Nous allons devoir faire des choix douloureux. Il faut arrêter de discuter avec cette direction qui ne lâche rien et s’engager dans toutes les luttes pour le pouvoir d’achat.

Alors toutes et tous en grève le 29 septembre prochain,rendez-vous aux manifs et préparons une large riposte contre l’austérité qu’on nous impose.

À lire également

Activités postales

Fin du J+1 et nouvelle gamme courrier - Les bobards de La direction

Annoncée en plein été, la nouvelle gamme courrier que propose la direction de La Poste repose sur un tissu de mensonges - Emploi, service public, écologie, tout sera impacté par ce qui représente la plus grande régression sociale pour notre entreprise publique - On peut et on doit se mobiliser contre la casse de notre outil de travail et le futur du service public postal.