Réprimé par la poste avec la complicité de l’état

Gaël doit être réintégré !

Le 26 mars 2018 Muriel Pénicaud, alors Ministre duTravail, prenait la décision d’autoriser le licenciementde Gaël Quirante, militant de Sud Poste 92.

À lire également

Activités postales

Repris de justice postale - Délit d’action syndicale

Nos camarades ont déjà été sous le coup de sanctions disciplinaires et discriminatoires (mises à pied sans salaire, avertissement, blâme…) La direction persiste et signe. Nos camarades sont de nouveau frappés par de nouvelles sanctions. Les élections CSE dès la rentrée sont un motif de plus pour cette direction de vouloir faire taire à tout prix ces militants SUD. Tous les moyens leurs sont bons pour tenter d’éliminer SUD lors de ces prochaines élections.