Enregistrement permanent des conversations téléphoniques

vendredi 2 janvier 2015 par Philippe

Blue Link méprise les recommandations de la CNIL

Depuis 2010, Bluelink a décidé une refonte de son système d’information et de son outil téléphonique (NES) qui ont un impact direct sur la répartition de l’activité entre les différents centres du Groupe Bluelink et la sous-traitance (Arvato).

En août 2011, en séance du Comité d’Entreprise, la direction annonce qu’elle met en place l’enregistrement permanent (100% des appels enregistrés) à partir du 15 novembre 2011. Les élus SUD avaient alors fait part de leur réticence.

SUD a sollicité la direction à maintes reprises lors de l’année 2012, les RH ne nous ont jamais répondu. SUD a porté plainte devant la CNIL, le 25 septembre 2012.

Le 19 décembre 2014, la CNIL nous adresse enfin sa réponse dont voici un extrait :
« […] Il résulte de ces travaux que la CNIL a réaffirmé sa position, à savoir que l’écoute et/ou l’enregistrement permanent des conversations téléphoniques sur le lieu de travail, y compris à des fins probatoires, est disproportionné et ne peut être mis en oeuvre en l’absence de texte législatif ou réglementaire le prévoyant. En conséquence, je vous informe que le service des plaintes prendra à nouveau contact avec la société BlueLink afin de lui faire part des conclusions des travaux de réflexion et de l’inviter à prendre les mesures correctives nécessaires, dans les meilleurs délais. »

Notre tract ci dessous

PDF - 130.5 ko
La CNIL nous donne raison

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 112425

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Blue Link  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License