Ca grogne a Webhelp Caen !

jeudi 30 octobre 2014 par Philippe

Le fractionnement des congés un droit

La Direction de Webhelp Caen essaye depuis plusieurs mois de rogner sur tout... même le Code du travail. Pourtant la situation du groupe est florissante puisqu’il ne cesse de s’étendre à travers le monde à coup d’acquisitions... La dernière trouvaille de notre direction a été d’uniformiser la pose des congés payés sur l’ensemble des sites français (par le bas évidemment).
A présent, un salarié souhaitant fractionner* ses Congés Payés doit renoncer par écrit au bénéfice des jours supplémentaires.

Si pour certains sites du groupe comme celui de Montceau Les Mines (71), il s’agit d’une avancée, puisque jusqu’à maintenant il devait poser les 4 semaines de CP avant le 31 octobre. 
A Caen, c’est le contraire, puisqu’on pouvait fractionner et bénéficier des 1 à 2 jours supplémentaires. Pour SUD, il s’agit d’une énième attaque sociale et les élu-es du personnel ne se sont pas trompé puisque lors de la consultation des IRP en février, le résultat a été sans surprise avec un vote majoritairement défavorable !

Chez SUD, notre position est claire : Webhelp rompt non seulement le Code du travail car il nous oblige à renoncer à un droit et, dans le pire des cas, il ne dénonce pas un usage d’entreprise. Malgré des discussions longues et houleuses la direction ne cesse de camper sur ses positions. La direction a "pressé" les employé-es pour obtenir un courrier de renoncement signé. Il nous semble assez drôle de voir ces courriers distribués en plein mois d’août...

Calcul anti-SUD (nos élu-es étaient en vacances) ou coïncidence ? Au-delà de ce papier honteux, nous avons assisté à des pressions de la part des encadrants.. Les salarié-es se sont vu "proposer" le courrier en leur indiquant que s’ils ne signaient pas, leurs CP seraient imposés... Sans parler d’ultimatum pour récupérer les signatures ! Tout cela est très classe pour une entreprise bénéficiant du label de responsabilité sociale. SUD a donc, par ses élu-es, décidé de porter l’affaire devant le Conseil des Prud’hommes de Caen. Affaire à suivre...

* Le fractionnement des CP est à l’initiative du salarié ou de l’entreprise ( art.L3141-19 du CT et arrêt Cour de cassation, chambre sociale, 28 octobre 2009, n° 08-41630 ). S’il reste au 31 octobre entre 3 et 5 jours de CP sur les 20 jours du congé principal, le salarié bénéficie d’un CP en plus. Et s’il reste plus de 6 jours c’est 2 jours en plus pour le salarié. Mais uniquement si c’est l’entreprise à l’origine.

Nos tracts sur ce sujet ci dessous

PDF - 260 ko
Congés : faites vous respecter
Tract
PDF - 166 ko
La dictature des congés

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 117466

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Webhelp  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License