Non à l’annualisation du temps de travail

lundi 25 juin 2012 par Philippe

L’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile produit de multiples effets.

Dès mars 2012, le syndicat patronal SP2C annonçait la destruction de 10.000 emplois dans le secteur. Dernièrement, lors de la réunion de la convention collective du mois de juin 2012, M. UBERTI, président du SP2C, est venu, en personne, prédire la disparition de 2 des 6 plus grandes entreprises françaises de relation client.

Et c’est au nom de l’emploi qu’ils veulent nous faire renoncer à tous nos droits. Ils rêvent de faire de nous des travailleurs fiers de leur servitude quand ils voient leur patron se pavaner dans les cocktails ou dans les journaux. Pour la CGT et SUD, la préservation de l’emploi ne peut pas se faire par l’aliénation des salariés ou par la détérioration de leurs conditions de travail.

Lire ci-dessous notre communiqué commun

PDF - 389.1 ko
Annualisation, piège à c… !
tract unitaire CGT-SUD

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 123173

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Activités centres d’appels  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License