Webhelp Vitré : La classification en question

jeudi 1er février 2018 par philippe

Etonnamment la direction de Webhelp Vitré ne comprend pas la définition du mot négociation

En effet, au lieu de donner de nouveaux acquis sociaux ou de rétribuer le travail acharné et de qualité des salarié-es, la direction a décidé de supprimer la possibilité d’être au coefficient 190 sur la grille de classification au bout de 9 ans d’ancienneté. Et ce, sans proposer quoi que ce soit de conséquent à côté...

La direction explique que la décision n’a “pas été prise de gaieté de cœur. Mais le secteur est concurrentiel..."

Rappel des faits : au CE de juin 2017, annonce d’une décision unilatérale de supprimer le coefficient 190 à compter du 1er juillet 2017. L’ensemble des organisations syndicales ont contesté par un courrier à la direction et alerté l’Inspection du travail. SUD a lancé un débrayage d’une heure le 13.07.2017. Courant septembre, la direction suspend sa décision et réintègre le coef 190 jusqu’au 30.11.2017 , le temps de négocier avec les organisations syndicales. Deux réunions ont eu lieu, la 1ère pour annoncer la proposition de la direction qui est de supprimer le prime de fidélisation de 50€ et de l’intégrer au salaire et... rien, nada... Aucune proposition des syndicats n’a été entendue. Un PV de désaccord est établi suite à cela et n’est pas signé par les organisations dénonçant un simulacre de négociation.

La direction de ce site a dû oublier que 9 ans d’ancienneté en centres d’appels c’est déjà pas très courant, même sur un site 700 personnes. Elle a aussi dû oublier que sur 746 000 € remontés aux actionnaires, le maintien du coef 190 n’aurait pas pesé beaucoup.

SUD  a donc décidé d’appeler une nouvelle fois à la mobilisation, même si nous étions le seul syndicat. Au bout de 4 jours, la grève a été suspendue. Il faut dire que se battre pour quelque chose que l’on obtient qu’au bout de 9 ans, sur un site avec un fort taux de turn over, ce n’est pas facile et ne mobilise pas les masses en CDD et intérim.

Le syndicat majoritaire CFDT a laissé entendre qu’il saisirait la commission paritaire de Branche (pourquoi ? on a toujours pas compris), ce qui n’a pas été fait... Et la CFTC a essayé d’expliquer qu’elle ferait des choses dès que possible... mais quoi ?

Devant cette capitulation, SUD  a décidé de relancer le combat dans les négociations, ainsi qu’au niveau de la convention collective. Car, mine de rien, nous ne pouvons pas accepter qu’il n’y a jamais d’évolution possible dans notre carrière. Quand on sait que les 5 premiers coefficients de la convention collective sont au SMIC, il nous semble important de mettre de l’ordre dans tout cela.

C’est dans ce sens que nous avons fait des propositions lors des réunions de négociation de Branche. A côté, nous avons décidé de consulter nos avocats pour aller contester cette décision de Webhelp.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 106841

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Webhelp  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License