Acticall : NAO « discrimination » sur les salaires ?

mardi 22 décembre 2015 par philippe

Acticall est l’exemple typique d’une entreprise du secteur : une rentabilité importante avec à la clé des bénéfices très peu redistribués.

En 4 ans, cette entreprise a cumulé près de 21 millions d’euros de bénéfices sans jamais augmenter les salaires... enfin pour ceux qui travaillent sur les plateaux...

Cette année, les syndicats ont appelé les salarié-es à les soutenir dans leurs négociations salariales en débrayant à deux reprises. Nous ne pouvons qu’applaudir cette volonté de peser en construisant un rapport de force, puisque l’année dernière (voir le Hot Tension du mois de novembre) le refus de la direction n’avait provoqué aucune volonté de riposte des syndicats... Comme quoi le message porté par SUD a eu un impact, au moins que ce soit l’arrivée des prochaines élections...
Par contre, nous ne pouvons que regretter le manque d’information et de volonté de certains syndicats à réussir « vraiment » cette mobilisation. Comme quoi, le changement ce n’est pas pour tout de suite... ou du moins pas avec ceux-là mêmes qui ont échoué depuis des années.

Cependant, face à ce mouvement, la direction a reculé un peu pour la première fois depuis des années et a accepté d’augmenter les salaires de 25 euros (1,7%) pour les salarié-es ayant au moins 18 mois d’ancienneté. Bien entendu, pour le patron d’Acticall, cette proposition était à prendre ou à laisser... Drôle de manière de négocier de la part de la direction qui sort du cadre légal en faisant du chantage et des pressions (les négociations doivent être loyales et sincères...).

SUD, qui vient juste de se réimplanter sur cette entreprise au niveau du site de Rouen, dénonce ce genre d’accord qui mélange négociation salariale et valorisation de l’ancienneté. Cet accord nous paraît d’autant plus scandaleux qu’une partie importante des salarié-es d’Acticall ont moins de 18 mois d’ancienneté et n’accèderont jamais à cette augmentation Après cela reste une victoire pour les plus anciens, certes, mais est-ce suffisant vu les efforts réalisés avec l’annualisation et au vu des résultats du groupe ? Pour nous le calcul de la direction a été simple : lâchez du lest mais pas trop et faisons confiance au turn over pour limiter la casse... Pour s’en persuader il suffit de regarder l’ancienneté des salarié-es sur le groupe... (voir bilan social).

Il aurait été au moins de bon ton de la part des syndicats signataires de faire un referendum pour savoir si les grévistes acceptaient ou pas cet accord (les moins de 18 mois ont certainement dû apprécier de faire grève pour rien...). Mais cette attitude qui laisse une partie des salarié-es sur le côté, est-elle anormale quand on sait que la plus part des « anciens » syndicats d’Acticall n’exigent jamais le 13 ème mois pour tous les salarié-es, alors qu’une partie importante (plusieurs centaines de salarié-es) y ont droit.

A SUD nous sommes pour valoriser l’ancienneté mais pas aux détriments des augmentations de salaires pour toutes et tous. Nous revendiquons d’ailleurs des primes fixes voir des changements d’indices pour les salarié-es ayant plus de 3, 5 et 10 ans d’ancienneté.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 103492

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Acticall  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.25 + AHUNTSIC

Creative Commons License