SFR, rien ne va plus !

Conséquence, 38 % des abonné-es SFR sont mécontents de l’opérateur d’après le magazine 60 millions de consommateurs.

Depuis le rachat de SFR, la maison mère Altice semble avoir assigné pour unique fonction à l’opérateur de dégager le maximum de cash, afin de financer la boulimie d’acquisitions de Patrick Drahi à l’étranger et de rembourser une dette monstrueuse de plus de 45 milliards (rien que pour Altice).

Aux oubliettes, les promesses de maintien d’emploi lors du rachat de Numericable ! Drahi a même annoncé cet été plus de 5 000 « départs programmés » d’ici 2019 et presque autant pour les centres d’appels sous-traitants.

À force de scruter que les seuls indicateurs financiers, que l’on ne s’étonne pas maintenant des conséquences désastreuses de cette politique de réduction des coûts ? Et difficile d’imaginer que ce plan de départ inversera la tendance !

Pour Sud, l’humain est un gage de qualité et service rendu… Abonné-es, syndicats, salarié-es, citoyen-ennes, ensemble, on peut changer ce monde basé uniquement sur la finance !

Le tract SUD SFR distribué dans les centres

À lire également

Activités postales

Grève à Tulle - La pression monte en Corrèze.

Il faut croire que les cadres corréziens font un concours de provocations. Vendredi 12 juillet, le Directeur Régional déclarait :

on ne négocie pas les suppressions d’emplois. C’est l’employeur qui décide !!

Activités postales

Grève des factrices de Mièlan : 53 jours...

Pas de négociations, la direction est déjà en week-end...
Ce matin à la rencontre des collègues d’AUCH PPDC, qui ont réussi à échanger avec elles sur leurs problèmes
communs malgré un arrivage important de colis dûs aux soldes !