Empêchons la police de mutiler !

Communiqué de l’union syndicale Solidaires :
Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », plus de 1900 manifestant-es ont été blessé-es par les forces de l’ordre, certaines très gravement : l’usage de grenades de désencerclement et de lanceurs de balles de défense a ainsi causé 158 blessures à la tête, et 18 personnes ont été éborgnées !
Cela n’est pas acceptable et nous demandons à nouveau l’interdiction des Lanceurs de balles de défense et des grenades de désencerclement GLFI4.
Nous ne comptons pas sur d’éventuels « rappels à la déontologie » ou aux « manuels d’utilisation » de ces armes pour que la police cesse de mutiler et change son comportement dans les manifestations ou dans les quartiers populaires.
Face à ces agissements, il faut des actes. C’est pourquoi Solidaires, avec d’autres organisations, a saisi en référé-liberté le Conseil d’État afin qu’il interdise le recours aux LBD lors des prochaines manifestations.

À lire également

Activités postales

Le billet N°18 des élu·es du CA - Juillet 2020

Le billet des élu-es SUD au conseil d’administration du groupe La Poste

  • Après le COVID… business as usual
  • Un bilan social 2019 assez catastrophique sur le groupe
  • Livret A et CNP : deux logiques financières